Un périnée éduqué ?


Je ne suis ni sage-femme, ni kinésithérapeute, ni gynécologue. Je suis danseuse et pédagogue, formée à l’art-thérapie et à la méthode De Gasquet. J’enseigne la danse et la barre au sol à un public large, hommes et femmes de tous âges, femmes enceintes et jeunes accouchées. Au travers de la danse, nous parlons du corps, des corps, de leurs passés et des moyens de se libérer, d’ouvrir, de grandir…

Comment en suis-je arrivée à travailler sur le périnée ?
Parce que je m’intéresse au corps tout entier, au psoas, aux trapèzes, au transverse, sans en préférer une partie à une autre… Et aussi parce que j’ai eu deux enfants et que j’ai cherché des réponses à mes questions.
La pratique de la danse et de la barre au sol passe par un travail postural important. Bien se tenir, c’est faire fonctionner les bon muscles et être souple tout en étant disponible au mouvement. Je cherche donc à développer une gestuelle qui prend en compte le corps dans sa globalité, éveillant la conscience de soi.
Je parle donc tous les jours du périnée dans les cours que je propose. Pourquoi se priver de cette essence de nous-même ? Pourquoi éviter ce qui est fondamental dans notre posture, notre respiration, notre façon même d’habiter notre corps.
Attention, je ne propose pas de rééducation. Consulter un spécialiste à l’apparition d’un symptôme est primordial. Et le travail que je propose ne se substituera jamais à celui d’un praticien dont c’est la spécificité.
Mais oui, oh que oui, il est possible de penser à l’éducation du périnée, comme à l’éducation posturale ! Je parlerai donc encore chaque jour des chevilles, des genoux, des hanches, du diaphragme, des lombaires, des dorsales, du regard, de l’amplitude, d’axes, de courbes autant que de périnée…
Cette zone secrète et cachée ne demande qu’à danser avec le reste du corps... À l’origine de nos intentions et de la beauté de chaque mouvement...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les pressions intra-abdominales

Intime et universel...